Soyez le héros de votre mission commerciale!

Une mission commercial selon vos besoins

 

La mission commerciale, telle que nous la connaissons, est composée d’activités de réseautages et de rendez-vous planifiés qui mettent en relation des entreprises québécoises avec des entreprises étrangères dans le but d’aider à l’exportation de leurs produits.

Les limites d’une mission commerciale

Une mission commerciale est souvent préparée par des organismes dans des pays fixes ou les entreprises n’ont pas de contrôle sur la liste des prospects qu’ils rencontrent. Dans ce cas, les missions commerciales manquent de personnalisation et la fréquence est à la discrétion de l’organisme qui la met en place.

Ce qui nous amène à se demander s’il y a une formule spéciale pour s’organiser une mission commerciale maison qui répond à 100% à nos objectifs commerciaux. Une mission que l’on peut inclure dans un voyage d’affaires afin d’optimiser ses déplacements ou encore une mission a plus petite échelle qui ne va pas nécessairement se dérouler en Corée ou en Ouganda. En fait, une mission commerciale tout près, comme en Ontario ou aux frontières américaines, qui va nous permettre d’exporter, mais de manière plus graduelle et moins risquée.

Pourquoi entreprendre une mission commerciale?

Lorsque le marché stagne et qu’il y a une grande concurrence, le développement d’affaires dans ce cas-ci devient plutôt contraignant. Cela ressemble davantage à une guerre de celui qui réussira à prendre une partie du gâteau de l’autre et les parts de gâteaux deviennent de plus en plus réparties et de plus en plus petites. Ainsi, le développement d’un autre marché devient un aspect important dans le renforcement de sa compétitivité. De plus, lorsque l’économie est favorable dans d’autres marchés, il ne faut pas hésiter à y faire un tour!

Comment entamer sa mission commerciale?

L’aversion aux risques empêche plusieurs entreprises à se lancer dans de nouveaux marchés. Le manque d’information est l’acteur principal de cette peur du risque. Ainsi, pour entamer une mission commerciale, la planification est un outil des plus précieux. Il faut recueillir cette information et c’est en suivant ces 4 étapes que vous serrez mieux équiper pour la collecter:

1. Établir ses objectifs commerciaux

Avant même d’entamer quoi que ce soit, il faut se bâtir un objectif réaliste, mesurable, mais surtout raisonnable dans le temps.  Est-ce un objectif à court, moyen ou long terme? Est-ce qu’il concorde avec la mission et la vision de mon entreprise?

2. Qui sont les clients que je veux atteindre?

Les meilleurs sont souvent ceux qui connaissent bien leur client, mais aussi ceux qui gardent un œil sur les clients qu’ils pourraient acquérir.

3. Préparer ses ressources humaines et matérielles (discours, formation, force de vente, outsourcing, brochures, etc.).

Il faut aussi penser à comment vous aller entrer en contact avec ces prospects. Allez-vous les appeler? Les contacter sur LinkedIn? Ou même leur envoyer des courriels. Est-ce que votre force de vente est équipée et formée pour vous permettre d’atteindre ce nouveau marché?

4. Passer à l’action!

Justement, passez à l’action! Un des freins est le manque de temps à accorder à la préparation de son voyage d’affaires, c’est-à-dire, de contacter les prospects pour fixer un rendez-vous avec eux et ainsi maximiser le temps que vous passerez à destination. Sachant que derrière chaque héros, il y a une équipe qui le supporte dans l’ombre, vous pouvez bénéficier d’une aide pour accomplir votre mission.

Il existe des organisations qui peuvent vous aider à optimiser vos voyages d’affaires en s’occupant de vous prendre vos rendez-vous et de préparer les dossiers sur les clients que vous allez rencontrer afin que vous puissiez mettre toute votre énergie à la préparation de vos rencontres.

Aux termes de ces réflexions, la mission commerciale peut s’avérer être une belle expérience de terrain pour une entreprise souhaitant connaitre un peu d’expansion sans avoir à se mondialiser. Les clients et les fournisseurs potentiels ne se situent pas simplement de l’autre côté du globe, ils sont plus près de vous que vous ne le pensez.

 

Selma Brahami

Isabelle Champagne

Clientis

 

Références :

https://www.mainstreamexport.com/Pourquoi-exporter_a41.html

http://www.ccmm.ca/fr/nouvelles/blog_participation_mission_commerciale/